FISHPROS: Portail du Secteur de la Pêche au Maroc
Bienvenue sur FishPros, premier forum marocain des professionnels du poisson.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre le site, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
>
Derniers sujets
» La criée au port de pèche a Casablanca
Mer 04 Juin 2014, 3:07 pm par mazax

» دعوة من آجل تحقيق منافسة شريقة
Mer 04 Juin 2014, 3:05 pm par mazax

» L'Agence nationale de l'aquaculture opérationnelle dès début 2011
Lun 24 Sep 2012, 7:45 am par withyou30

» investir en aquaculture
Jeu 23 Aoû 2012, 12:38 pm par benzekri

» Production !!?
Jeu 23 Aoû 2012, 12:33 pm par benzekri

» Association Tunisienne pour le Developpement de la pêche artisanale
Mar 26 Juin 2012, 4:44 am par tounsi

» ASSOCIATION MAGHRÉBINE DE DÉVELOPPEMENT ET DE PROMOTION DE L'AQUACULTURE
Jeu 21 Juin 2012, 8:57 am par AQUAPECHE

» Cage flottante
Mer 13 Juin 2012, 9:06 am par Marjane

» Mauritanie: Pressions européennes contre la présence chinoise
Jeu 07 Juin 2012, 5:47 pm par FMM

» Chercheurs: Articles Scientifiques
Dim 20 Mai 2012, 2:23 am par MOUOKEU Raymond Simplice

» un géant de l'aquaculture au Canada accusé de pollution
Mer 22 Fév 2012, 7:17 am par HASARAYA

» Les prix de la sardine s'envolent
Jeu 29 Déc 2011, 9:04 am par karzazi

» Maroc/UE: la FPM pas pressée de renouveler l'accord
Jeu 29 Déc 2011, 9:02 am par karzazi

» Crise de pêche Maroc-UE
Jeu 29 Déc 2011, 9:00 am par karzazi

» Texte de l'accord de pêche MAroc/UE de 2007
Jeu 29 Déc 2011, 8:52 am par karzazi

» Maroc/UE: l'accord dans l'impasse
Dim 25 Déc 2011, 3:08 pm par bredouille3x33

» Gardez votre Argent et laissez notre poisson tranquille : Lecture du vote contre l'accord de pêche
Sam 17 Déc 2011, 3:38 am par mazax

» Ouverture de la peche au poulpe a Dakhla
Lun 14 Nov 2011, 3:52 pm par karzazi

» World Bank: Opportunity ripe for aquaculture
Mar 08 Nov 2011, 5:25 pm par karzazi

» fao document: écolabels poissons pêche continentale
Ven 04 Nov 2011, 6:27 am par morad_L


Le poisson frais, pas si frais que ça!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le poisson frais, pas si frais que ça!

Message par karzazi le Ven 05 Fév 2010, 10:35 am


· 10 jours entre la pêche et la vente, avec une conservation parfois aléatoire
· La part du surgelé dans la grande distribution en croissance

LES produits surgelés s’inscrivent lentement dans les habitudes alimentaires du Marocain. Compte tenu de la rupture de chaîne de froid et parfois de l’altération du produit, d’aucuns préfèrent consommer «surgelé». Une tendance qui commence à concerner le poisson. Certes, les captures de la journée présentent une qualité meilleure, mais ce sont les exportateurs qui se servent les premiers en payant des prix hors portée du consommateur moyen. Aussi, la réalité de l’industrie souffre d’un système archaïque de stockage à bord des bateaux de pêche côtière ou artisanale qui ne garantit pas la bonne conservation du
poisson. Les circuits par lesquels il transite risquent aussi d’être informels. Le poisson mettra alors 10 jours depuis sa pêche jusqu’au moment où il se retrouvera sur l’étal du marchand avant d’être acheté, et peut-être même congelé par le consommateur.

Ajoutons à cela, les mauvaises conditions d’hygiène et de conservation. Même si la
teneur en oméga-3 est plus faible que pour certains poissons frais, le surgelé présente l’avantage d’être plus frais car directement conditionné à bord du bateau de pêche. A retenir, le poisson frais n’a qu’un temps de conservation limité.

Ce que l’on trouve dans les grandes surfaces se décline en 4 espèces principales qui composent l’essentiel de la consommation de surgelé au Maroc. La crevette trône
au top du classement, suivie par le calamar en anneaux ou en tubes et ensuite le filet de poisson. En effet, selon Toufiq Jorio, patron de Cephalodak, société d’importation et de distribution de poisson congelé et d’exportation de poisson frais et congelé, qu’elle élabore dans ses usines basées à Dakhla et à Marrakech, la crevette décortiquée d’importation représente à elle seule 40% de ses ventes, suivie des anneaux de calamar (10%) puis du filet de poisson (30% de sole, merlan, courbine, rascasse…). Le reste des ventes étant constitué de poisson congelé provenant de la pêche hauturière et vendu à l’état brut aux
distributeurs nationaux. «Le marché est en pleine expansion. D’autres produits commencent à faire leur apparition comme la seiche, peu connue du consommateur marocain, et qui commence à faire de l’ombre au calamar», indique Jorio. Une variété qui a boosté de 30% les ventes de la société durant les deux dernières années.

Du côté des grandes surfaces, on relève aussi une augmentation de la consommation en
surgelé. Marjane a enregistré une croissance de 3% en 2 ans sur ce segment, la part du poisson représentant 60% du total des ventes de produits surgelés. Pour Aswak Essalam et Metro, le poisson conditionné représente près de 90% du total des ventes de surgelé. Les légumes sous vide n’ayant pas encore réussi à percer les habitudes alimentaires du
Marocain. Mais pour Metro, c’est particulier, car 90% des achats sont réalisés par les snacks, hôtels et restaurants. Et pour cause, les avantages du surgelé sont nombreux: il offre une saveur irréprochable, son prix varie peu tout au long de l’année et reste toujours
intéressant. Les espèces, notamment la crevette, sont disponibles indépendamment des saisons.

Surgelé n'est pas congelé!

TOUS les aliments contiennent une certaine quantité d’eau. La congélation, reposant sur une température de -25°C, abaisse lentement celle des aliments, transformant en 24h cette eau en glace, qui perfore la paroi cellulaire des aliments, ce qui altère leur texture et leur
saveur. En revanche, la surgélation, utilisée par les industriels, consiste à refroidir brutalement les aliments (quelques minutes à quelques heures) en les exposant à des températures allant de -35°C à -196°C.

Les produits conservent ainsi toute leur qualité gustative et nutritive. Ceci pour dire que les congélateurs ou «frigos» domestiques ne congèlent pas. Ce sont de simples conservateurs à -18°C, à moins qu’ils aient une faculté de produire une température de -26°C.
Il faut compter 48 h pour faire baisser la température d’un produit à -18°C dans un congélateur domestique, ce qui ne détruit pas les bactéries responsables de la dégradation des aliments. Cette congélation ne fait que stopper leur développement pendant leur
stockage à -18°C.

Jihane KABBAJ - L'Economiste 29/1/2010

karzazi

Messages : 219
Date d'inscription : 31/12/2008

http://fishpros.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum