FISHPROS: Portail du Secteur de la Pêche au Maroc
Bienvenue sur FishPros, premier forum marocain des professionnels du poisson.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre le site, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
>
Derniers sujets
» La criée au port de pèche a Casablanca
Mer 04 Juin 2014, 3:07 pm par mazax

» دعوة من آجل تحقيق منافسة شريقة
Mer 04 Juin 2014, 3:05 pm par mazax

» L'Agence nationale de l'aquaculture opérationnelle dès début 2011
Lun 24 Sep 2012, 7:45 am par withyou30

» investir en aquaculture
Jeu 23 Aoû 2012, 12:38 pm par benzekri

» Production !!?
Jeu 23 Aoû 2012, 12:33 pm par benzekri

» Association Tunisienne pour le Developpement de la pêche artisanale
Mar 26 Juin 2012, 4:44 am par tounsi

» ASSOCIATION MAGHRÉBINE DE DÉVELOPPEMENT ET DE PROMOTION DE L'AQUACULTURE
Jeu 21 Juin 2012, 8:57 am par AQUAPECHE

» Cage flottante
Mer 13 Juin 2012, 9:06 am par Marjane

» Mauritanie: Pressions européennes contre la présence chinoise
Jeu 07 Juin 2012, 5:47 pm par FMM

» Chercheurs: Articles Scientifiques
Dim 20 Mai 2012, 2:23 am par MOUOKEU Raymond Simplice

» un géant de l'aquaculture au Canada accusé de pollution
Mer 22 Fév 2012, 7:17 am par HASARAYA

» Les prix de la sardine s'envolent
Jeu 29 Déc 2011, 9:04 am par karzazi

» Maroc/UE: la FPM pas pressée de renouveler l'accord
Jeu 29 Déc 2011, 9:02 am par karzazi

» Crise de pêche Maroc-UE
Jeu 29 Déc 2011, 9:00 am par karzazi

» Texte de l'accord de pêche MAroc/UE de 2007
Jeu 29 Déc 2011, 8:52 am par karzazi

» Maroc/UE: l'accord dans l'impasse
Dim 25 Déc 2011, 3:08 pm par bredouille3x33

» Gardez votre Argent et laissez notre poisson tranquille : Lecture du vote contre l'accord de pêche
Sam 17 Déc 2011, 3:38 am par mazax

» Ouverture de la peche au poulpe a Dakhla
Lun 14 Nov 2011, 3:52 pm par karzazi

» World Bank: Opportunity ripe for aquaculture
Mar 08 Nov 2011, 5:25 pm par karzazi

» fao document: écolabels poissons pêche continentale
Ven 04 Nov 2011, 6:27 am par morad_L


Techniques génétiques pour sardine et chinchard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Techniques génétiques pour sardine et chinchard

Message par karzazi le Dim 19 Juin 2011, 3:46 pm

Etre en mesure de distinguer des sardines des chinchards est désormais une tâche un peu plus facile. Des chercheurs espagnols ont utilisé des techniques d'identification d'espèces d'ADN mitochondrial pour différencier génétiquement les poissons, qu'ils soient traités ou mis en boîte de conserve. Cette dernière technique aidera les experts pour mieux suivre l'exploitation des ressources de poissons. Cette étude a été soutenue en partie par une subvention European Fisheries Fund (EFF). L'EEF contribue à la réalisation des objectifs de la politique commune de la pêche (PCP), qui visent la conservation et l'utilisation durable des ressources marines.

Le meilleur moyen de distinguer les espèces est d'obtenir de l'ADN à partir des mitochondries (organites cellulaires). Les experts expliquent que le cytochrome b, l'un des composants de l'ADN, est un marqueur génétique apportant aux scientifiques les moyens d'établir la relation entre les genres et les familles. Les scientifiques en criminalistique, par exemple, utilisent la cytochrome b pour identifier les animaux tels que les chats ayant pu être présents sur une scène de crime.

Les chercheurs d'ANFACO-CECOPESCA (National Association of Manufacturers of Canned Fish and Shellfish) ont décidé d'utiliser la technique pour identifier génétiquement les petites espèces pélagiques (non-côtières) et, dans ce cas, les sardines et chinchards.

«Ces outils moléculaires représentent un pas en avant pour le secteur, étant donné qu'ils permettent aux importations de pêches d'être suivies et détectées, et assurent également qu'elles soient correctement étiquetées», d'après la citation de Montserrat Espiñeira, un biologiste de l'ANFACO-CECOPESCA et principale auteur de l'étude par SINC.

Grâce à cette méthode, les chercheurs ont identifié plus de 20 espèces du groupe des sardines, dont la sardine, le hareng et l'alose, ainsi que les espèces de chinchard telles que la carangue, le rouget et le maquereau provenant de plusieurs régions du monde.

Après avoir prélevé un échantillon d'ADN mitochondrial des poissons, les chercheurs ont amplifié un fragment de cytochrome b et ont ensuite mené une analyse phylogénétique (relative à ou basée sur le développement ou l'histoire évolutionnaire) en obtenant un séquençage de nucléotides criminalistiques informatifs (FINS).

La recherche sur les sardines a été publiée dans la revue European Food Research and Technology et celle sur le chinchard a été présentée dans la revue Journal of Agricultural and Food Chemistry.

L'étape suivante est l'analyse des propriétés organoleptiques, microgéologiques, physico-chimiques et nutritionnelles des espèces déjà évaluées. Ils espèrent également déterminer si les clients seraient intéressés par les espèces actuellement inexploitées.

«L'objectif final est d'améliorer la gestion des ressources de pêches et d'assurer qu'elles soient exploitées de manière durable», commente Mme Espiñeira.

Les chercheurs travaillent également sur des méthodologies d'identification moléculaire pour qu'elles facilitent et accélèrent la distinction entre les espèces de petits poissons commercialement importants: l'anchois commun (Engraulis encrasicolus), la sardine (Sardina pilchardus) et les principales espèces de chinchard en moins de trois heures.

UE 16/6/2011

karzazi

Messages : 219
Date d'inscription : 31/12/2008

http://fishpros.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum