FISHPROS: Portail du Secteur de la Pêche au Maroc
Bienvenue sur FishPros, premier forum marocain des professionnels du poisson.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre le site, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
>
Mots-clés

Derniers sujets
» La criée au port de pèche a Casablanca
Mer 04 Juin 2014, 3:07 pm par mazax

» دعوة من آجل تحقيق منافسة شريقة
Mer 04 Juin 2014, 3:05 pm par mazax

» L'Agence nationale de l'aquaculture opérationnelle dès début 2011
Lun 24 Sep 2012, 7:45 am par withyou30

» investir en aquaculture
Jeu 23 Aoû 2012, 12:38 pm par benzekri

» Production !!?
Jeu 23 Aoû 2012, 12:33 pm par benzekri

» Association Tunisienne pour le Developpement de la pêche artisanale
Mar 26 Juin 2012, 4:44 am par tounsi

» ASSOCIATION MAGHRÉBINE DE DÉVELOPPEMENT ET DE PROMOTION DE L'AQUACULTURE
Jeu 21 Juin 2012, 8:57 am par AQUAPECHE

» Cage flottante
Mer 13 Juin 2012, 9:06 am par Marjane

» Mauritanie: Pressions européennes contre la présence chinoise
Jeu 07 Juin 2012, 5:47 pm par FMM

» Chercheurs: Articles Scientifiques
Dim 20 Mai 2012, 2:23 am par MOUOKEU Raymond Simplice

» un géant de l'aquaculture au Canada accusé de pollution
Mer 22 Fév 2012, 7:17 am par HASARAYA

» Les prix de la sardine s'envolent
Jeu 29 Déc 2011, 9:04 am par karzazi

» Maroc/UE: la FPM pas pressée de renouveler l'accord
Jeu 29 Déc 2011, 9:02 am par karzazi

» Crise de pêche Maroc-UE
Jeu 29 Déc 2011, 9:00 am par karzazi

» Texte de l'accord de pêche MAroc/UE de 2007
Jeu 29 Déc 2011, 8:52 am par karzazi

» Maroc/UE: l'accord dans l'impasse
Dim 25 Déc 2011, 3:08 pm par bredouille3x33

» Gardez votre Argent et laissez notre poisson tranquille : Lecture du vote contre l'accord de pêche
Sam 17 Déc 2011, 3:38 am par mazax

» Ouverture de la peche au poulpe a Dakhla
Lun 14 Nov 2011, 3:52 pm par karzazi

» World Bank: Opportunity ripe for aquaculture
Mar 08 Nov 2011, 5:25 pm par karzazi

» fao document: écolabels poissons pêche continentale
Ven 04 Nov 2011, 6:27 am par morad_L


Plan halieutis:les profesionnels crient au désastre

Aller en bas

Plan halieutis:les profesionnels crient au désastre

Message par morad_L le Mer 05 Jan 2011, 7:00 pm

AU FAIT. 5janvier2011

Il y a un an et demi, les professionnels de la pêche maritime retrouvaient espoir dans l'annonce du plan Halieutis. Un plan structurel et stratégique, supposé remettre de l'ordre dans un secteur au bord de l'anarchie, et propulser les professionnels vers le meilleurs de leur capacité! Mais une longue réunion organisée mardi soir à Casablanca a traduit leur déception. Halieutis, serait-ce finalement l'arbre qui cache la forêt?

Mardi soir, le Collectif Pêche et Développement Durable, réunissant l'ensemble des professionnels de la pêche maritime, a organisé un débat à Casablanca, où chacun des experts du milieu a pu exprimer son sentiment vis-à-vis du Plan Halieutis.

Ce plan, rappelons-le, a été lancé en septembre 2009 pour répondre à une panoplie de contraintes et de défaillances rencontrées dans le secteur. Lors de la conception de la stratégie Halieutis, les rédacteurs reconnaissaient une défaillance considérable de la gestion des ressources halieutiques.

“Le Maroc ne dispose pas d'une véritable politique de gestion des ressources, ce qui a engendré une exploitation déséquilibrée des stocks”: Rachid Benkirane, le Président de la Fédération de Pêche Maritime (FPM).

Avec des ressources peu diversifiées, les opportunités de valorisation se voyaient limitées. En effet, le président de la Fédération ajoute que “85% des volumes débarqués sont constitués de pélagiques, et représentent seulement un quart de la valeur totale”.

Le Plan Halieutis était également sensé répondre à un équilibre géographique de pêche, sachant que “l'effort de pêche est surdimensionné au Nord et sous-dimensionné au Sud par rapport au potentiel de captures”, selon un professionnel.

Sans compter des problèmes de compétitivités, dus à un circuit de distribution désorganisé et une logistique peu compétitive.

Bilan 2010 du Plan Halieutis
====================
Lors de la présentation, il y a quelques jours au Parlement, des budgets sectoriels dans le cadre de l'adoption du projet de Loi de Finances 2011, Aziz Akhanouch, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, faisait le bilan du Plan Halieutis.

Selon le ministre, des appels d'offres et appels à manifestation ont été lancés depuis le printemps de l'année écoulée pour les entreprises qui seront autorisées à exploiter le stock des petits pélagiques au sud de Boujdour.

Le ministère a aussi mis en place, en 2010, un plan d'aménagement de la pêche à la crevette, signé en décembre 2010, suite à des négociations qui ont duré cinq mois; et un plan pour les algues marines, dont l'objectif est de redresser la situation de cette filière.

Selon les chiffres de l'Institut National de Recherche Halieutique (INRH), la filière a accusé une baisse de 60% entre juin 1999 et juin 2008 dans la région d'El Jadida qui focalise 80% de la production nationale d'algues.

Autres mesures prises, le ministère a interdit depuis juin 2010 l'utilisation des filets maillants dérivants -dans un but de préservation de la biodiversité marine et de la protection d'espèces vulnérables capturées accidentellement par cet engin-, a renforcé les mesures de contrôle contre la pêche illicite, s'est équipé de 400 navires de balises de télécommunication et a modernisé les équipements de 15 navires de contrôle en mer.

Et enfin, pour favoriser le principe de Global Operator, le ministère de tutelle a désigné l’Office National des Pêches (ONP) pour garantir la restructuration des espaces portuaires.

“Un programme pour lequel le ministère a mobilisé 680 millions DH. Suite à cela, plusieurs conventions ont été signées avec l’Agence nationale des ports pour transférer progressivement la gestion des ports de pêches sous la responsabilité de l’ONP.” : Morad Elghazzali, ingénieur au ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime

Mais des interrogations persistent!
----------
Ces avancées sont considérables pour un secteur où le désordre régnait en maître. Mais les professionnels n'y trouvent toujours pas leur compte, les mesures mises en place n'ayant pas encore démontré leur efficacité.

“Les mesures mises en place en matière de contrôle et de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, n'ont abouti a aucun résultat concret”: Abderrahmane Bousri, Président de l'Association de la Pêche Côtière

Les professionnels ont par ailleurs discuté du plan Ibhar, qui aurait connu un échec radical, et dont les responsables n'auraient pas encore présenté une alternative. Cet accord-cadre de 5 milliards DH devait depuis juin 2008 améliorer la rentabilité et l’efficacité économiques du secteur...

Aucune alternative non plus pour la politique des repos biologiques qui a démontré ses limites, notamment dans le segment de la pêche poulpière.

L'ONP a fait, pour sa part, l'objet d'un débat sérieux. La plupart des professionnels s'accordent à dire qu'il serait plus judicieux d'envisager une privatisation de l'Office dans la perspective de la refonte de la chaîne de commercialisation des produits de la mer.

Quant à l’offre de formation, à l’accompagnement des marins lors des arrêts de pêche, à l’assurance d’un revenu minimal et à l’attractivité du secteur de la pêche sur le plan social dans le Plan Halieutis, ces points sont pour les professionnels les aspects les plus déprimants de l'échec d'Halieutis.

- Témoignage de Morad Elghazzali, Secrétaire Général du syndicat des fonctionnaires du ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime: La stratégie Halieutis rencontre beaucoup de difficultés, parce que l'élément fondamental qui est la ressource humaine est quasi-absent. Il y a un manque de moyens humains, techniques et une très mauvaise stratégie de communication interne, ce qui met en déroute toutes les dispositions mises en œuvre par les différents plans d'aménagements.
Un autre grand problème vient du fait que la stratégie Halieutis a été élaborée par un bureau d'étude étranger, qui ne s'est pas donné la peine de tâter la réalité du terrain...
Conséquence: toutes les mesures prises sont plus théoriques que pratiques et c'est inconcevable parce que les enjeux sont de taille!

morad_L

Ville : rabat
Messages : 15
Date d'inscription : 10/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum