FISHPROS: Portail du Secteur de la Pêche au Maroc
Bienvenue sur FishPros, premier forum marocain des professionnels du poisson.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre le site, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
>
Mots-clés

Derniers sujets
» La criée au port de pèche a Casablanca
Mer 04 Juin 2014, 3:07 pm par mazax

» دعوة من آجل تحقيق منافسة شريقة
Mer 04 Juin 2014, 3:05 pm par mazax

» L'Agence nationale de l'aquaculture opérationnelle dès début 2011
Lun 24 Sep 2012, 7:45 am par withyou30

» investir en aquaculture
Jeu 23 Aoû 2012, 12:38 pm par benzekri

» Production !!?
Jeu 23 Aoû 2012, 12:33 pm par benzekri

» Association Tunisienne pour le Developpement de la pêche artisanale
Mar 26 Juin 2012, 4:44 am par tounsi

» ASSOCIATION MAGHRÉBINE DE DÉVELOPPEMENT ET DE PROMOTION DE L'AQUACULTURE
Jeu 21 Juin 2012, 8:57 am par AQUAPECHE

» Cage flottante
Mer 13 Juin 2012, 9:06 am par Marjane

» Mauritanie: Pressions européennes contre la présence chinoise
Jeu 07 Juin 2012, 5:47 pm par FMM

» Chercheurs: Articles Scientifiques
Dim 20 Mai 2012, 2:23 am par MOUOKEU Raymond Simplice

» un géant de l'aquaculture au Canada accusé de pollution
Mer 22 Fév 2012, 7:17 am par HASARAYA

» Les prix de la sardine s'envolent
Jeu 29 Déc 2011, 9:04 am par karzazi

» Maroc/UE: la FPM pas pressée de renouveler l'accord
Jeu 29 Déc 2011, 9:02 am par karzazi

» Crise de pêche Maroc-UE
Jeu 29 Déc 2011, 9:00 am par karzazi

» Texte de l'accord de pêche MAroc/UE de 2007
Jeu 29 Déc 2011, 8:52 am par karzazi

» Maroc/UE: l'accord dans l'impasse
Dim 25 Déc 2011, 3:08 pm par bredouille3x33

» Gardez votre Argent et laissez notre poisson tranquille : Lecture du vote contre l'accord de pêche
Sam 17 Déc 2011, 3:38 am par mazax

» Ouverture de la peche au poulpe a Dakhla
Lun 14 Nov 2011, 3:52 pm par karzazi

» World Bank: Opportunity ripe for aquaculture
Mar 08 Nov 2011, 5:25 pm par karzazi

» fao document: écolabels poissons pêche continentale
Ven 04 Nov 2011, 6:27 am par morad_L


Halieutis:jeune afrique

Aller en bas

Halieutis:jeune afrique

Message par pilchardus le Lun 03 Jan 2011, 4:31 pm

Élaboré en 2009, le plan Halieutis doit sortir le secteur de la crise. Mais, du côté des professionnels, des doutes persistent.

À la sortie du port d’Agadir, le premier étage de la nouvelle halle aux poissons sort de terre. La destruction de l’ancien bâtiment, qui n’était plus aux normes pour la vente du poisson frais, est l’une des conséquences d’Halieutis, le plan marocain de redressement de l’industrie de la pêche. Lancé en septembre 2009, il doit tripler le chiffre d’affaires du secteur (7,8 milliards de dirhams en 2008, soit 690 millions d’euros à l’époque) d’ici à 2020. Il doit aussi porter ses effectifs à 115 000 emplois directs (contre 61 000 aujourd’hui) et 510 000 indirects. Pour cela, Halieutis développe plusieurs axes : protection des ressources halieutiques, réaménagement des ports, quadruplement de la production aquacole, valorisation des produits à l’exportation, garantie de la traçabilité, modernisation et réduction de la flotte…

Dans la région d’Agadir, qui représente 28 % de la production halieutique du Maroc, le plan a été accueilli avec satisfaction par les professionnels, qui désespéraient d’être entendus après des années de crise. « Le secteur manquait d’une vision d’ensemble cohérente. Ce plan cible bien nos problèmes, même s’il aurait dû être lancé quand il y avait encore beaucoup de poissons. Il sera difficile de rattraper le temps perdu », juge Abderrahmane Sarroud, président de la Chambre des pêches maritimes de l’Atlantique-Centre-Agadir.

Un peu plus d’un an après la présentation officielle du plan, des doutes subsistent. Première inquiétude des professionnels : les ressources se raréfient dangereusement. Halieutis prévoit que 95 % des espèces maritimes seront exploitées d’ici à 2020 d’une manière qui assure leur renouvellement, contre 5 % aujourd’hui. « C’est un bon objectif pour préserver les ressources, mais nous n’avons obtenu des quotas de pêche que pour les poissons pélagiques [qui vivent dans les eaux proches de la surface, NDLR] : sardines, anchois, maquereaux… Rien pour les autres espèces », s’inquiète Youssef Kadimi, pêcheur côtier qui possède trois navires dans le port d’Agadir et a vu ses bénéfices baisser de 60 % depuis 2003.

Navires pirates

La question des moyens inquiète également. Le gouvernement a annoncé un investissement total de 9 milliards de dirhams (800 millions d’euros) pour Halieutis. Mais, à ce jour, « on ne nous propose qu’une subvention de 25 % pour la modernisation de nos bateaux, déplore Youssef Kadimi. C’est peu, d’autant qu’il se murmure que des normes exigeantes pour les équipements de confort des marins et pour la chaîne du froid doivent être appliquées d’ici à quatre ans ». Malgré cela, il reste optimiste et vient d’investir dans un quatrième bateau.

Mais pour la plupart des armateurs, le plus grand défaut d’Halieutis est de passer sous silence l’une des principales menaces : les dizaines de navires pirates venus de Chine ou d’Espagne. « Nos accords avec l’Union européenne nous imposent de lutter contre la pêche illicite, mais les autorités ne sont pas assez zélées, tempête un armateur. Or les poissons disparaissent et l’Europe risque bien de nous fermer son marché si elle constate trop d’infractions. »

jeune afrique 3/1/2010
avatar
pilchardus

Ville : AGADIR
Messages : 75
Date d'inscription : 10/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum