FISHPROS: Portail du Secteur de la Pêche au Maroc
Bienvenue sur FishPros, premier forum marocain des professionnels du poisson.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre le site, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
>
Mots-clés

Derniers sujets
» La criée au port de pèche a Casablanca
Mer 04 Juin 2014, 3:07 pm par mazax

» دعوة من آجل تحقيق منافسة شريقة
Mer 04 Juin 2014, 3:05 pm par mazax

» L'Agence nationale de l'aquaculture opérationnelle dès début 2011
Lun 24 Sep 2012, 7:45 am par withyou30

» investir en aquaculture
Jeu 23 Aoû 2012, 12:38 pm par benzekri

» Production !!?
Jeu 23 Aoû 2012, 12:33 pm par benzekri

» Association Tunisienne pour le Developpement de la pêche artisanale
Mar 26 Juin 2012, 4:44 am par tounsi

» ASSOCIATION MAGHRÉBINE DE DÉVELOPPEMENT ET DE PROMOTION DE L'AQUACULTURE
Jeu 21 Juin 2012, 8:57 am par AQUAPECHE

» Cage flottante
Mer 13 Juin 2012, 9:06 am par Marjane

» Mauritanie: Pressions européennes contre la présence chinoise
Jeu 07 Juin 2012, 5:47 pm par FMM

» Chercheurs: Articles Scientifiques
Dim 20 Mai 2012, 2:23 am par MOUOKEU Raymond Simplice

» un géant de l'aquaculture au Canada accusé de pollution
Mer 22 Fév 2012, 7:17 am par HASARAYA

» Les prix de la sardine s'envolent
Jeu 29 Déc 2011, 9:04 am par karzazi

» Maroc/UE: la FPM pas pressée de renouveler l'accord
Jeu 29 Déc 2011, 9:02 am par karzazi

» Crise de pêche Maroc-UE
Jeu 29 Déc 2011, 9:00 am par karzazi

» Texte de l'accord de pêche MAroc/UE de 2007
Jeu 29 Déc 2011, 8:52 am par karzazi

» Maroc/UE: l'accord dans l'impasse
Dim 25 Déc 2011, 3:08 pm par bredouille3x33

» Gardez votre Argent et laissez notre poisson tranquille : Lecture du vote contre l'accord de pêche
Sam 17 Déc 2011, 3:38 am par mazax

» Ouverture de la peche au poulpe a Dakhla
Lun 14 Nov 2011, 3:52 pm par karzazi

» World Bank: Opportunity ripe for aquaculture
Mar 08 Nov 2011, 5:25 pm par karzazi

» fao document: écolabels poissons pêche continentale
Ven 04 Nov 2011, 6:27 am par morad_L


Tunisie: peche et aquaculture en mer trouble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tunisie: peche et aquaculture en mer trouble

Message par hakim le Jeu 16 Déc 2010, 1:51 pm

La Tunisie a décidé de s’appuyer sur le savoir-faire aquacole international en eau douce pour développer une expertise nationale dans le domaine de l’aquaculture. Des projets de partenariat sont engagés, concomitamment, avec des pays comme l'Egypte, la Norvège, l’Iran, la Corée, la Chine, l’Italie et le Japon pour développer une expertise nationale dans le domaine de l’aquaculture.

Dans cette optique, deux projets aquacoles structurants sont annoncés récemment (début décembre 2010). Ils seront réalisés en partenariat avec l’Italie et la Chine. Portée de deux stations aquacoles.

Localisé à Tabarka (nord-ouest de Tunisie), le premier projet sera mis en œuvre avec le concours d’une organisation non gouvernementale italienne. Le coût de ce projet s'élève à 2,6 millions de dinars.

La station aquacole, aménagée au port de la ville et dotée de tous les équipements nécessaires, entrera en service très prochainement.

Par delà du site, l’objectif recherché est de promouvoir la production aquacole en eau douce d’autant plus que les régions du nord-ouest, Béja, Jendouba, Le Kef et Siliana, abritent les plus importants barrages et plans d’eau du pays. Il s’agit également d’associer l’activité aquacole à la sédentarisation des ruraux et au développement durable, notamment dans les zones rurales.

Le 2ème projet sera lancé à Tunis. Un accord de partenariat entre la Tunisie et la Chine a été conclu à cette fin (décembre 2010). En vertu de cet arrangement, les deux parties réaliseront, dans une première étape, l’étude de faisabilité technico-économique du projet.

Les objectifs poursuivis à travers la promotion de l’aquaculture tendent à optimiser le rendement de la filière aquacole, à augmenter sa part dans la production halieutique de 3% actuellement à 10% à l’horizon 2016, et accroître la valeur de ses exportations à 25 millions de dinars contre 3 millions de dinars actuellement.

Officiellement, la pisciculture est retenue en Tunisie comme une solution majeure pour pallier la rareté des poissons nobles (loup, daurade, mérou..), espèces victimes de la surexploitation et de la dégradation de l'écosystème.

Cette dernière thèse n’est pas toujours juste. Certaines mauvaises langues parlent de d’un louche trafic en haute mer.Des pêcheurs tunisiens vendraient, en euros, le poisson aux Italiens et Maltais… Sinon comment expliquer que nos marins pêcheurs, forts de 1.300 Km de côtes, d’une quarantaine de ports de pêche et de substantielles incitations fiscales et financières, ne parviennent pas, après 54 ans d’indépendance, à subvenir aux besoins en poissons d’une population de seulement 10 millions d’habitants, pour moitié, des consommateurs continentaux peu portés sur les produits halieutiques ?

En attendant peut-être une réponse, le Tunisien devrait s’accommoder, dorénavant, de plats et de mets de poissons élevés soit dans des eaux douces, soit dans des cages flottantes en mer.

Autre consolation: ce regain d’intérêt pour les produits aquacoles, répugnants pour les fins gourmets mais néanmoins salutaires pour les férus de protéines, est conforté par les projections futures de l'Organisation mondiale de l'agriculture et de l'alimentation (FAO).

Selon ces estimations, l'aquaculture prendrait la relève sur la pêche en mer pour atteindre, d'ici 2030, une proportion de 50% de la production totale des produits de pêche.

wmc 13/12/2010

hakim

Ville : Rabat
Messages : 10
Date d'inscription : 02/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum