FISHPROS: Portail du Secteur de la Pêche au Maroc
Bienvenue sur FishPros, premier forum marocain des professionnels du poisson.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre le site, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
>
Mots-clés

Derniers sujets
» La criée au port de pèche a Casablanca
Mer 04 Juin 2014, 3:07 pm par mazax

» دعوة من آجل تحقيق منافسة شريقة
Mer 04 Juin 2014, 3:05 pm par mazax

» L'Agence nationale de l'aquaculture opérationnelle dès début 2011
Lun 24 Sep 2012, 7:45 am par withyou30

» investir en aquaculture
Jeu 23 Aoû 2012, 12:38 pm par benzekri

» Production !!?
Jeu 23 Aoû 2012, 12:33 pm par benzekri

» Association Tunisienne pour le Developpement de la pêche artisanale
Mar 26 Juin 2012, 4:44 am par tounsi

» ASSOCIATION MAGHRÉBINE DE DÉVELOPPEMENT ET DE PROMOTION DE L'AQUACULTURE
Jeu 21 Juin 2012, 8:57 am par AQUAPECHE

» Cage flottante
Mer 13 Juin 2012, 9:06 am par Marjane

» Mauritanie: Pressions européennes contre la présence chinoise
Jeu 07 Juin 2012, 5:47 pm par FMM

» Chercheurs: Articles Scientifiques
Dim 20 Mai 2012, 2:23 am par MOUOKEU Raymond Simplice

» un géant de l'aquaculture au Canada accusé de pollution
Mer 22 Fév 2012, 7:17 am par HASARAYA

» Les prix de la sardine s'envolent
Jeu 29 Déc 2011, 9:04 am par karzazi

» Maroc/UE: la FPM pas pressée de renouveler l'accord
Jeu 29 Déc 2011, 9:02 am par karzazi

» Crise de pêche Maroc-UE
Jeu 29 Déc 2011, 9:00 am par karzazi

» Texte de l'accord de pêche MAroc/UE de 2007
Jeu 29 Déc 2011, 8:52 am par karzazi

» Maroc/UE: l'accord dans l'impasse
Dim 25 Déc 2011, 3:08 pm par bredouille3x33

» Gardez votre Argent et laissez notre poisson tranquille : Lecture du vote contre l'accord de pêche
Sam 17 Déc 2011, 3:38 am par mazax

» Ouverture de la peche au poulpe a Dakhla
Lun 14 Nov 2011, 3:52 pm par karzazi

» World Bank: Opportunity ripe for aquaculture
Mar 08 Nov 2011, 5:25 pm par karzazi

» fao document: écolabels poissons pêche continentale
Ven 04 Nov 2011, 6:27 am par morad_L


Certification qualité: que faire pour impliquer les collaborateurs?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Certification qualité: que faire pour impliquer les collaborateurs?

Message par karzazi le Lun 29 Nov 2010, 7:40 am

- La certification est un projet structurant pour l'entreprise. Il exige une remise à plat de tous les processus.
- Formation et sensibilisation sont nécessaires pour l'implication du personnel.
Difficile d'exiger plus de ses employés sans rien en retour.




«Fini le temps de se cacher derrière l’autre quand un problème survient. Maintenant tout le monde voit plus clair et chacun a ses propres responsabilités», explique le directeur administratif et financier d’un groupe industriel et qui vient de renouveler sa certification en passant à la norme ISO 9001 version 2008. Pour lui, recourir à la démarche qualité est une nécessité pour la continuité de l’entreprise. La démarche améliore la transparence, suppose une gestion plus efficace des équipements au niveau interne, mais elle permet aussi une ouverture économique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. «Auparavant, il nous était pratiquement impossible de décrocher des contrats à l’étranger, mais avec la certification c’est désormais possible», se réjouit-il. Et de poursuivre que «la certification constitue actuellement un visa d’entrée pour les marchés extérieurs».

Signes des temps, les entreprises, qu’elles soient industrielles ou de services, ne jurent plus que par la certification dont ISO est la plus populaire. De plus en plus d’entreprises tombent ainsi sous le charme de la certification. ISO 9001-2000 et maintenant 2008 pour la qualité ou la 14000 pour l’environnement, norme HACCP pour la sécurité alimentaire, norme NF ou NM, chacun cherche le sésame qui lui ouvrira les marchés étrangers. En 2010, le Maroc compterait près d’un millier d’entreprises certifiées ISO 9001 alors qu’il n’y en avait que 200 en 2002 et une seule en 1995.

Un seul objectif derrière tout le processus : la satisfaction du client. «Pour savoir ce que rapporte une démarche qualité, il faut savoir en fait ce qu’implique la non-qualité pour une entreprise. Les statistiques émanant des filiales européennes du groupe montrent un coût de non-qualité équivalent à 5% du chiffre d’affaires», explique le DAF d’une multinationale qui souligne que ce coût est, pour le moment, difficilement évaluable au Maroc. Le but de la démarche qualité est donc non seulement de résorber la non-qualité, mais de maintenir le standard atteint «en restant constamment à l’écoute du client», ajoute-t-il.

Pour y arriver, il est impératif de disposer de compétences à la hauteur parce que ce sont les hommes qui gèrent et appliquent les procédures. Ce qui soulève un certain nombre de questions. En quoi cette démarche peut-elle avoir un impact sur la gestion des ressources humaines ? Quels aspects de la GRH implique-t-elle ? Que gagnent les individus dans cette opération ?

Réda Idir, DG du cabinet Eagle Engineering, spécialisé dans le domaine d’accompagnement des entreprises à la certification, précise à cet effet que «la certification d’une entreprise entraîne une nouvelle organisation qui a forcément un impact sur l’organisation des différents services, dont celui des ressources humaines. En interne, c’est l’occasion de remettre à plat les schémas d’organisation, de les optimiser et les pérenniser ; elle permet à chacun de bien se situer dans les processus, et a un fort pouvoir de motivation au sein des équipes. En externe, l’obtention d’un certificat contribue à la notoriété et à l’amélioration de l’image de marque de l’entreprise».

Selon Khalid Derouan, directeur administratif et financier dans un groupe industriel, «cette démarche permet d’abord de suivre une démarche structurée sur le plan organisationnel. Sur le plan individuel, elle permet aussi de mettre en exergue la valeur ajoutée. Chacun connaît ses responsabilités et, par conséquent, doit pouvoir les assumer».

Le changement d’esprit requiert bien évidemment un effort de formation. La certification signifie que l’entreprise ne travaille plus comme avant, d’où une adaptation du personnel aux nouvelles règles. «Bien souvent les budgets formation étaient utilisés pour des formations qui n’avaient aucun lien avec l’activité et qui n’apportaient rien au salarié en termes d’acquis supplémentaires pour son cœur de métier. Là c’est différent ! Une démarche qualité permet de mieux cibler les actions de formation», note un DRH dans une multinationale. Ce chantier de la formation est indispensable pour faire aboutir le projet. L’explication est que le personnel doit le comprendre, se l’approprier et s’imposer tous les jours un haut niveau de performance. A cet égard, il est impératif que tous les outils techniques soient à sa disposition.

Amélioration des conditions de travail et des avantages matériels

Ce n’est pas tout. Un projet de certification induit des changements majeurs dans les modes de gestion. En amont, il est impératif d’impliquer les collaborateurs et en aval de les responsabiliser. Autrement dit, la démarche qualité doit s’appuyer sur le management participatif, qui n’exclut pas, bien sûr, le contrôle. C’est parce que tout le monde devient un acteur qu’il faut «définir des fonctions claires et nettes, placer l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, sensibiliser et motiver continuellement le personnel sur l’intérêt de la démarche,...», note à cet effet Mohamed Benouarrek, DRH du groupe Addoha. C’est donc tout le mode de gestion des ressources humaines qu’il faut réviser parce qu’«il ne peut exister deux vitesses dans l’entreprise, celle du client et celle du collaborateur», explique Salim Ennaji, DRH de Veolia Maroc. Cela signifie que la qualité exige un collaborateur compétent, mais aussi épanoui. Cet épanouissement est une résultante de l’amélioration des conditions de travail (ergonomie, équipements...), mais aussi de celle des aspects matériels (salaire et autres prestations qui lui sont liées). Il est en effet difficile d’exiger de ses employés de passer à une étape supérieure, de faire des sacrifices, sans rien en retour
«L’imprégnation prend du temps, mais elle finit par aboutir» , rétorque un cadre qui souligne avec satisfaction le changement comportemental dans son entreprise.

Label :Certification à la conformité sociale : un plus pour les salariés

Par la certification qualité, l'entreprise cherche à séduire ses clients externes. Mais il y a aussi des clients internes à satisfaire, en particulier les employés. Le premier objectif est conditionné par la réalisation du second devenu un impératif un peu partout dans le monde sous la montée des préoccupations d'ordre éthique portées par la notion plus large de responsabilité sociale qui englobe le respect par les entreprises des principes universels de responsabilité sociale et de développement durable dans leurs activités économiques et leurs relations sociales.

C'est dans cet esprit que la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a mis en place le label CGEM pour la responsabilité sociale de l'entreprise. Dans le même sens, le ministère de l'industrie, du commerce et des nouvelles technologies, en partenariat avec le ministère de l'emploi et de la formation professionnelle, a élaboré un nouveau système de certification en conformité sociale, selon la norme NM. Cette norme sociale, dénommée NM 00.5.601, s'inscrit dans le cadre du plan d'action national (PAN) de mise en conformité sociale initié par le ministère de l'emploi. Un plan qui vise à inciter les entreprises marocaines à appliquer la réglementation sociale en vigueur (code du travail, protection sociale, assurance contre les accidents du travail et les maladies professionnelles, assurance maladie obligatoire...). La certification s'adresse à l'ensemble des entreprises des secteurs industriel, commercial, agricole et forestier. DHL est la première entreprise à obtenir cette certification qui, si elle est scrupuleusement respectée, permet aux salariés d'avoir le minimum requis en termes d'avantages sociaux.
Le respect de la conformité sociale s'impose uniquement au management, au profit exclusif des collaborateurs. Elle est complémentaire à la certification qualité et doit même être son préalable.

La Vie Eco, 29/11/2010
avatar
karzazi

Messages : 219
Date d'inscription : 31/12/2008

http://fishpros.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum